Le retour du messie, épisode 4.

Publié le par grand guide suprème

 

-  Libère moi illico presto, imposteur de messie de seconde zone !

-  Ne m’appelle pas « Illico Presto », petit, mais plutôt  « Miteny » !

-  Ote tes sales pattes de  mon ordinateur ! Et détache moi, si t’es un homme !  

-  Je suis le messie, et je viens vous sauver, toi et ta souris.

-  Détache-moi tout de suite, ou je te cloue sur le portail de ton site !  Tu n’as pas le droit d’usurper mon identité, c’est un  viol intellectuel : je ne te laisserais pas introduire le zizi de ta mégalomanie dans les zones érogènes de l’imaginaire de nos lecteurs chéris !

- Tais toi, disciple décadent ! Les deux premiers épisodes de ton histoire étaient mal partis, ça arrive. Je me devais d’écrire la suite afin de redresser la barre que tu prendras dans la gueule si tu n’es pas d’accord: cet épisode 3 me semble très correct.

-  Décadent ta gueule, salop !

-  La ferme, comme on dit à la campagne ! Ignores tu que si je te frappe, c’est toi qui auras mal, et non moi ? Veux tu qu’on fasse l’expérience ? Silence alors, car j’ai ce 4ème épisode à écrire, moi. Comme dit le proverbe : « le tigre et le hérisson, quatre pattes ils ont. »

- Tu n’écriras rien du tout, personne ne croira que ce ramassis de flatteries flagorneuses est de moi, je suis un libre penseur !

-  Pour un libre penseur, tu es drôlement bien ligoté. Je signerai cet article d’un « GGS » qui veut dire qui c’est toi qui l’aura écrit !

- Putain de nominaliste à deux balles ! C’est pas parce que tu appelles une baleine « banane » que tu pourras l’éplucher et la bouffer par les deux bouts ! Tu n’es qu’un tigre de papier mâché ! Pire : un tigre de papier vomi ! Rends moi ma liberté de penser, sinon je chantonne du Florent Pagny !

- Ta gueule, à la fin ! Je ne peux pas me concentrer. Ca vient : « Le messie était très beau et très désirable dans sa petite toge blanche un peu courte qui laissait deviner ses cuisses robustes.  Une disciple à forte poitrine le supplia de la désenvoûter en  lui imposant ses mains magiques sur le cœur. » Ca manque un peu de métaphore… « Les montagnes de son corps furent vite recouvertes par la neige de son désir sur laquelle les mains du messie skiaient habilement. Le messie l’avait à peine effleurée qu’elle hurlait de joie en jetant tous ses habits…

-  Salop !  Personne ne sera dupe de tes manipulations.

-  (se levant) Tu veux que je te manipule comme je manipule cette petite disciple dans mon histoire ?

-   Tu n’abuseras pas de moi, comme tu n’abuseras aucun de nos gentils lecteurs !

-   Eh bien c’est ce qu’on va voir !


 

Bam ! Boum ! Pan pan pan ! (Bruit du jet d’un meuble du XVème siècle, fenêtre qui se brise en mille morceaux coupants comme des rasoirs à triple lame, explosion de trucs qassent en petits morceaux qui coupent, crac boum pif paf,  etc.)

 

 

Suite au prochain numéro !

Publié dans Dieu et la Sorcellerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roger 10/05/2009 00:59

Un grille pain dans le frigo...c'est...

Les 4 premieres minutes de Roger Rabbit...

TouS 08/05/2009 19:24

La Vérité...

C'est Soustraire le Mensonge...

:-

SadHill 07/05/2009 18:11

La tite "touche" d'humour...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Boris_(chanteur)


:-

SadHill 07/05/2009 17:58

(PS : le principe, ici, c'est une belle plante...peut etre)

SadHill 07/05/2009 17:52

Ah bah tout compte fait...

Pas LuV :-/

Le coup de la tete dans les etoiles, et des pieds sur Terre, confondu avec la reine...

j'avais encore raison

(la Pelforth, ca use, meme les meilleurs)


:-/