Hymne aux chauves.

Publié le par grand guide suprème


Ah, le cri déchirant du cheveu qui quitte la terre où il est né
ah, le râle atroce du cheveu qui ne verra plus d'aussi près le bonnet...
ah, la souffrance du cheveu qui contribuait à faire des têtes,
ah, le désespoir du  cheveu quand la calvitie s'entête !

Qu'il souffre, le crâne désormais imberbe,
comme une pelouse dont on aurait rasé l'herbe.



Ah, qu'elle est nue, la figure
de celui dont le cheveu roule dans la sciure,
coupé par la guillotine du temps qui s'en va
comme le travailleur au matin quitte sa femme et son pyjama.
Le cheveu, une fois vaincu,
git sur le pavé, parmi les acariens et les poils de cul.

 

Perdre ses cheveux, c’est un peu perdre la boule.

Un crâne chauve c’est l’œuf sans sa poule.

(pour tous mes amis chauves ou en passe de l'être, en commençant par Miteny) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bobby 22/10/2009 19:44


c'e'tait pas plutot ses poils de cul ?


Naomi 22/10/2009 19:12


J'ai eu une aventure avec Miteny le magnifique et je peux vous dire qu'il n'est pas chauve: ma main s'est même perdue dans ses longs cheveux.


bobby 21/10/2009 23:25


miteny est presque chauve mais bien plus drole


bobby 21/10/2009 23:23


miteny est presque chauve mais aussi bien plus drole


Miteny 20/10/2009 14:16


Tiens ça marche!!