Johnny Halliday staying alive !

Publié le par grand guide suprème

       
                           Bobby m’a accusé, sans la chemise de la vergogne et sans le pantalon de la preuve, à peine couvert du string de  la mauvaise foi, d’être à l’origine de la tentative de meurtre qui a visé Johnny Hallyday. Trempant son doigt dans le sang tout frais coulant des plaies de Johnny, il a dessiné des cercles concentriques rouges dans mon dos.

Vous aurez noté l’absolue perfidie du Bobby qui prend soin, avant de me jeter aux lions de la vindicte populaire, de préciser que je suis son ami. Comme dirait Voltaire, « Mon dieu, gardez moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge ! ». Bobby se balladurise. Il me chirackette.

Tout au long de son long article qui nous aurait fait bailler s’il ne nous avait fait frémir, comme un épisode de Derrick où serait prôné le recours à des énergies non renouvelables, il ne fournit aucune raison pour moi de tuer l’idole de jeunes. Or, il faudrait que je n’aie plus toute ma raison pour tuer Johnny sans raison ! Au contraire, Bobby a tellement de mobiles pour commettre cette infamie  qu’on se croirait dans une expo Calder. J’énumère, Denis ; je te raconte, Sponville :

 

1/ Déjà, Bobby est petit, et Johnny est grand, et je suis son prophète.

 

Bobby n’aime pas ce qui est grand, ça lui donne le vertige. Il se baladerait volontiers au volant d’une moissonneuse batteuse qui décapiterait tout ce qui dépasse 1 ,62m. S’il avait été à la place de Gustave Eiffel, la célèbre tour parisienne serait haute comme 3 pommes. Aujourd’hui, les touristes visiteraient un micro-monument de compote.

Quand il vote, Bobby pense à Napoléon, à Gandhi, à Hitler, à Mao et au Grand Stroumph. Tous moins de 162 cm. Forcément, ses idées sont confuses, et sur son bulletin de vote on retrouve souvent des trucs écrits, des équations à 8 inconnues et des propositions écrites dans une novlangue que seul un Michel Rocard sous ecstasy comprendrait.

Quand il joue au foot, il met ses pas dans ceux de Maradona, de Messi et d’Alain Giresse. Ses modèles jouent comme des pieds, mais il met la même pointure.

Johnny, c’est un colosse aux pieds d’argile au pays des playmobils. 

 

2/ Ensuite, Johnny est plus populaire que Bobby.

 

Johnny, quand il se mouche, tout le monde l’écoute. Quand il tousse, son staff prend des notes, ça fera peut-être les paroles d’une chanson. Quand Bobby prend sa guitare, ses enfants vont passer l’aspirateur dans la cave et ses voisins vont tondre la pelouse, même sous la neige. Son ami Manu s’est même fait ligaturer un tympan pour échapper à ça.

 

3/ Enfin, Johnny chante des trucs que la ménagère de plus de 50 ans connaît par cœur depuis 45 ans. Des trucs simples parfois, mais des trucs vrais. Ca énerve Bobby, qui préfèrerait entendre une voix de robot débiter les 100 dernières décimales de Pi sur fond de guitare manouche.

 

En conclusion, Bobby sera fouetté par une dénommée Gabrielle jusqu’à ce qu’il lui chante « Pardon, je viens vous demander pardon…. ». Sinon, lui aussi pourrait bien oublier de vivre.

 

 Planque tes bonbons, Bobby, cette année y aura pas de trêve des confiseurs.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bobby 24/12/2009 17:09


si tu avais lu mon article et que je m'étais exprimé clairement ,tu aurais compris que je refutais Ta theorie selon laquelle eddy mitchel aurait commandité l'operation "ratée" sur johnny et non
,que Tu avais toi-meme procédé à l'attentat
Cela la promptitude et la véhémence avec laquelle tu te defends ,rappelant les meilleurs moments de mexes face à l'autriche ,me ferait douter de Ma theorie (validée par les faits et par le mossad
finlandais ) : c'est Dick Rivers et jacques dutronc qui ont fait le coup !
Je n'ai ,a priori ,rien contre johnny surtout s'il etait mort à la fin des années 70 (mais ne pinaillons pas )
C'est vrai que je prefere messi à de gaule mais n'est-ce qu'une question de cm ?
Est-ce ma faute si les trois quart des genies sont petits ?
Est-ce ma faute si nous dirigeons le monde en sous main et que lorsque nous arriverons au pouvoir le probleme de la burqua sera une rigolade à coté de mon projet de couper les jambes de toute la
population depassant la gracieuse taille 162 cm ,le nombre d'or !
bientot tout sera calculé en fonction de ce sesame : 1 metre vaudra 162 cm (tant pis pour les gosses à l'ecole ) ,la vitesse de la lumiere vaudra 2 fois 162 000 n par seconde ,le smic 162 euros
,etc ...