France-Irlande : suite.

Publié le par grand guide suprème


              Faut pas jeter mémé avec l’eau du bain dans les orties.

 

Dans une démarche toujours constructive, le grille-pain propose une reconversion pour les joueurs de l’équipe de France (qui sera demi-finaliste en juin 2010, si Uranus reste dans l'orbite de Proxyma du Centaure).

 

Lloris : reconversion très difficile en perspective. Il est fait pour garder les buts. Peut-être président d’Eurotunnel, ou un truc du genre, comme ambassadeur de l'ONU en Afghanistan, conseiller diététique chez Nutella, ou représentant en ski au Laos. 

 

Escudé : acteur. Peut avantageusement interpréter Cléopâtre dans le film « Cléopâtre grec », avec son nez pété et sa tête de berger d’Héraklion. Ou prendre la place laissée libre  par l’éternel Pierre Richard, champion toute catégorie des portes prises dans la gueule.

 

Gallas : pompier. Avec une lance à incendie branchée sur la raffinerie du coin.

 

Squillaci : ressemble beaucoup à Tom Novembre. Mais sosie d’un mec pas trop connu, c’est pas un boulot.

 

Sagna : peu de gens ont noté la proximité patronymique de Sagan et de Sagna.  Il pourrait écrire « Bonjour tristesse, bonsoir mes fesses », à partir de son expérience de mercredi soir.

 

Evra : moonwalker dans des spectacles d’hommage à Mickael Jackson et à Lizarazu.

 

Diarra et Diarra : on les voit bien clowns blancs dans une reprise de Laurel et Hardy (plutôt que les Dupont et Dupond). Le grand et le petit, le petit qui renverse la soupe sur les genoux du plus grand qui lui colle sa fourchette dans l’œil en se penchant pour se nettoyer le short.  « Laurel et Hardy font des brochettes à Tchernobyl », par exemple.

 

Anelka : une belle carrière de soliste s’ouvre devant lui. Au violon, ou à la cornemuse ou au Rubicube. Ce qui est sûr, c’est qu’il a commencé. L’équipe de France ne joue pas en équipe, mais lui il s’en fout, il joue dans son coin depuis un moment. Mercredi soir, il a fait un peu 8, un peu 9, un peu 10 et un peu 11.  Le mec qui joue du piano à queue avec un archet.

 

Henry : water-polo, handball…

 

Gignac : agent de sécurité à l’entrée d’une boîte sado-maso qui s’appellerait « Téfécé cul nu ».

 

Gourcuff : 1er ministre. Il est là, magnifique au milieu du chaos, impuissant comme un rocher breton un jour de marée noire.

 

Govou : doublure de Tsonga.

 

Malouda : doublure de la doublure de Tsonga.

 

Domenech : il peut accompagner Jean Pierre Schreiber dans les bois de la région parisienne et nous rejouer « Bonnie and Clyde font du camping sauvage ».

 

 

Pour ceux que ça intéresse, les plus beaux et célèbres buts de la main (Maradona, Messi, Vata) :

http://www.rue89.com/2009/11/19/les-5-plus-jolis-coups-de-main-du-football-126569?page=0%2C0#

 

Publié dans Pour ou contre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bobby 27/11/2009 07:48


avec des poils de cul de gourcuff on pourrait faire un cerveau à rothen ,on aurait meme surement pas mal de marge


ggs 26/11/2009 21:53


N'oublions pas que Gourcuff a un Lucho dans chaque mollet. Avec les poils des mollets de Gourcuff,on pourrait faire des cheveux à Lucho.
Un bonheur n'arrivant jamais seul, Bordeaux a battu la Juve et Rothen a la grippe A. (C'est la classe A qu'il a pas.)


bobby 26/11/2009 12:57


il avait des sous vetements petit bateau ,des chaussettes en plomb et des chaussures fabriquées par la cosa nostra en brique et silex


ggs 25/11/2009 21:45


Gourcuff avait des sous vêtements Petit Bateau ce soir là, et c'était pas lui le capitaine du petit bateau !


bobby 25/11/2009 21:40


je crois qu'en fait ce soir là ,les trois mousquetaires avaient enfilés le meme slip !