Pas de retraite pour l'affaire Clearstream !

Publié le par grand guide suprème


 

 

A défaut de poser l’avion dans lequel nous nous tenions, Jésus reposa sa question : « Qui est Bobby ? ». C’était pas vraiment un avion, d’ailleurs, c’était les sièges du café sur lesquels on était précédemment assis en Enfer, reliés par une force magnétique très puissante et très mystérieuse, comme celle qui coiffe Martine Aubry. C’était pas une question, d’ailleurs, c’était une accusation.

On sentait bien qu’il n’y avait pas intérêt à être Bobby. On aurait pu s’en foutre, vu qu’on n’était pas Bobby. Mais le ton de la question faisait peur. Un peu comme quand on te demande « T’as tes papiers ? » en te mettant un 357 magnum sous le pif et une lampe torche dans les yeux : tu les as, les boules, même si tu les as, les papiers.


 

Sur le coup, personne ne répond « Des œufs ! ». Dommage, on aurait bien rigolé. Ou « D’Avignon », ou « De la rivière Kwaï ». Personne ne fait d’humour et certains font même dans leur froc. Je me demandai ce qu’on pouvait répondre, vu qu’on n’avait pas vu Bobby depuis un moment. Je savais juste quand je pensai à lui, le cœur serré, à lui et à ses petits yeux marrons comme des châtaignes stroumphs, à lui et à sa barbe qui renaît dès que le rasoir se tait, à lui et à sa longue chevelure qui flotte dans le vent comme le drapeau d’un pays qui s’appellerait Brushing…. C’est juste que quand je pensai à lui, sans raison ni explication, ça sentait la moussaka. Va savoir pourquoi. Mon instinct me disait qu’il était peut-être en Grèce. Ou qu’il était peut-être à voile et à vapeur.


 

Jésus leva la voix, tout le monde baissa les yeux. « QUI EST BOBBY ? » cria-t-il. Jésus fit claquer un gros éclair tout près de nous. Il lézarda le ciel en grognant. Le vent se mit à souffler très fort comme si nous étions des bougies et que c’était son anniv et que Jésus prenait des photos au flash. Alors, pris de panique, Seb-mère accusa Nathalie d’être Bobby, Nathalie désigna Seb-père, qui me montra du menton, et alors je dis que c’était pas moi, que j’avais un argument : « Bobby, c’est pas moi, vu que moi, je suis le pape ! ». Jésus leva les yeux au ciel : « Bobby, c’était personne  et là tout à coup c’est tout le monde ?!!!! Bon, écoutez, mes services de renseignements ne sont plus ce qu’ils étaient, ils m’ont paumé la fiche de Bobby avec sa bobine dessus, ou alors elle a été planquée exprès par des anges divers gauche…. »

Comme Jésus insistait, Seb-père déclara : « Moi, je suis Judas Bricot. » Seb-mère ne voulait pas être en reste, et il se présenta sous le pseudonyme de « Abraham Icalementvotre ». Tout ça pour noyer le poisson, que Jésus menaçait  de passer à la casserole. « Bon, vous refusez de coopérer ? Alors je vous bute tous. Je bute Bobby et 3 innocents. Je m’excuse auprès des victimes collatérales, mais elles n’avaient qu’à dénoncer Bobby ! ».


 

Nathalie lui tint à peu près ce langage : « Et si Bobby n’est pas ici, parmi nous, vous allez le retrouver comment après ? En nous tuant, vous détruisez la vérité, vous coupez le fil d’Ariane qui nous relie à lui. Et vous n’aurez plus personne pour vous aider à remonter jusqu’à Bobby. Même si il y a pas à remonter très haut, sauf s’il a mis des talons…»

Jésus hésita. Il enchaîna : « Je vais vous faire très provisoirement confiance. Le temps que je vérifie que Bobby n’est pas l’un d’entre vous. Je vais vous confier à un pote à moi qui va vous héberger dans un endroit discret. Et qui va vous chatouiller sous les pieds pour vérifier que vous n’êtes pas Bobby. Vous verrez, chez Oussama, c’est simple, mais on y est bien. Direction le Cache-cachistan !!! ».

 


 

Publié dans Potins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article